Le plus long pénis chez les mammifères. Le magazine

L'homme n'a plus d'os dans le pénis: c'est (peut-être) à cause de la monogamie

le plus long pénis chez les mammifères

Sciences Mais pourquoi l'Homme n'a-t-il plus d'os pénien? La question, très sérieuse, agite la communauté scientifique depuis des dizaines d'années. Et pour cause, le baculum -son petit nom scientifique- est présent chez de nombreux mammifères.

La monogamie, mais aussi la courte durée de la pénétration, seraient une explication. Inscrivez-vous à la lettre d'information La quotidienne pour recevoir nos toutes dernières Actualités une fois par jour. L'os du pénisou baculum qui n'est pas attaché au reste du squelette est absent chez l' espèce humaine, alors qu'il est répandu chez les mammifères.

Le chat en est équipé, le chien aussi, tout comme le rat, le raton-laveur, le morse ainsi que nos "cousins" les chimpanzés et les gorilles. L'Homme, lui, en est dénué.

Auteur de l'article

Selon deux anthropologues de l'University College London, cette absence pourrait s'expliquer par la monogamie et la trop courte durée de relations sexuelles humaines.

Dans leur étude repérée par The Guardian et publiée par la britannique Royal Society [l'équivalent de Académie des sciences en France], les deux scientifiques expliquent avoir retracé l'histoire de l'os le plus long pénis chez les mammifères depuis son apparition dans le règne animal, il y a environ millions d'années.

le plus long pénis chez les mammifères

Chez l'Homme, "la durée moyenne de l'acte est de moins de deux minutes" Leur conclusion est que l'os pénien est "significativement plus allongé" chez les primates et les carnivores dont "l'intromission" [l'acte sexuel] est "prolongée", sous-entendu qu'il dure "plus de trois minutes".

Ce qui indique que "l'allongement de la taille du baculum au cours de l'histoire de l'évolution des mammifères était probablement déterminé par son utilité lors d'actes sexuels prolongés", soulignent-ils. Je m'abonne Pourquoi les hommes n'en seraient-ils pas pourvus?

La sexualité hors norme des neotrogla. (#49)

La durée moyenne entre la pénétration et l'éjaculation, chez les hommes, est de moins de deux minutes ". Mais cela n'explique pas tout. Plus la compétition est élevée, plus l'os pénien est utile L'étude avance un autre facteur potentiel: les mammifères -et en particulier les primates- qui ont plusieurs partenaires sexuels et qui évoluent dans des systèmes d'accouplement polygames subissent "une compétition post-copulatoire très élevée".

le plus long pénis chez les mammifères

En clair? La polygamie induit plus de concurrence pour les mâles puisqu'ils ne sont pas assurés de fertiliser à tous les coups les femelles -qui peuvent l'être ensuite par d'autres ce qui compte comme une érection. Des chimpanzés sur "L'île aux singes", le 29 juin Or l'os pénien fonctionne comme structure de "soutien" du pénis lors de pénétration prolongée, en protégeant l'urètre et en empêchant le pénis de se contracter.

Mais aussi en "accrochant" la femelle pour l'empêcher de fuir ou s'assurer qu'un maximum de sperme arrive à destination, soulignait cet article du Monde.

Mais si c'était le cas, et que nous avions. En d'autres termes, ce mammifère est doté d'un véritable bras d'enfant.

Bref, plus la compétition est élevée, plus l'os pénien est utile. La goutte qui fait déborder le vase Une compétition qui s'est affaiblie chez les humains il y a environ 1,9 million d'annéesquand l'homo erectus est progressivement devenu monogame.

En s'installant avec un seul partenaire, l'utilité du baculum de l'homme s'est faite de moins en moins ressentir, avancent les chercheurs.

le plus long pénis chez les mammifères

Sur le même sujet.

Voir aussi