Lérection normale est. Qu'est-ce que l'érection ?

Cinq idées reçues sur l'érection

Son fonctionnement physiologique reste un mystère et pose parfois des questions au sein des couples.

lérection normale est hommes avec un très petit pénis

Les corps érectiles contiennent peu de sang et le prépuce recouvre le gland. Tout commence par le cerveau.

Un homme qui n'a pas d'érection ne désire pas sa partenaire… Faux. L'érection, un mécanisme complexe Lors d'une stimulation sexuelle visuelle, par exemplele cerveau envoie un message au pénis par l'intermédiaire de la moelle épinière : les nerfs érecteurs ordonnent alors aux artères du pénis de se dilater et les corps caverneux, des cylindres présents dans la verge, se gorgent de sang et durcissent ainsi le pénis. Pour maintenir cette pression dans le pénis durant l'érection, un deuxième mécanisme entre en jeu : la compression veineuse. Les veines assurant l'évacuation du sang hors du pénis sont comprimées entre les corps caverneux et l'enveloppe du pénis durant toute la durée de l'érection.

Ceux-ci provoquent alors une décontraction des fibres musculaires entourant les cavités des corps caverneux érectiles. Phase 2. Le volume du pénis va alors augmenter.

Phase 4 : la détumescence

Légende : 1. Urètre Phase 3.

lérection normale est érection irrégulière chez les hommes

La verge grossit alors bonne érection de puissance niveau de sa taille et de son diamètre.

Le gland, quant à lui, se dilate et se libère du prépuce. La rigidité du pénis est ainsi suffisante pour assurer la pénétration vaginale.

lérection normale est quel pénis convient

En règle générale, le déclenchement de ces différentes phases est automatique. Les artères qui permettaient, jusque-là, le passage du sang se ferment.

Sa partie initiale se nomme le bulbe, il est entouré du muscle bulbo-spongieux dont les contractions rythmiques permettent l'expulsion du sperme lors de l'éjaculation. La vascularisation du pénis est largement anastomosée entre le réseau des artères spongieuses et des artères dorsales de la verge. Ces veines confluent vers la veine dorsale profonde puis vers le plexus veineux de Santorini et les veines pudendales qui se terminent dans les veines iliaques internes. Les nerfs caverneux sont les rameaux terminaux du plexus hypogastrique inférieur et cheminent sur les faces latérales du rectum et de la prostate pour passer sous la symphyse pubienne autour de l'urètre.

La pression diminue et permet aux corps érectiles de se vider. Peu à peu, la verge redevient flaccide. Après ce retour à la flaccidité, il faut un certain temps avant que les nerfs puissent à nouveau être réceptifs aux simulations.

Les troubles de l'érection et leurs traitements G. L'étude plus approfondie des mécanismes amenant à l'érection a permis de ramener toutes les pathologies à un dénominateur commun, la sécrétion d'oxyde nitrique NOnécessaire pour activer la relaxation du pénis et l'érection. Le bilan s'en trouve simplifié et le traitement des diverses causes sera également centré sur la stimulation ou le maintien de la production de NO à l'aide des inhibiteurs de la 5 phospho-diestérase ou de l'apomorphine. Ce n'est que dans les cas graves que des traitements plus agressifs, par injection ou chirurgicaux, seront nécessaires.

Ces deux derniers types sont importants dans le cadre de problèmes érectiles. Dans le cas contraire, les causes seraient plutôt organiques.

Sur Allodocteurs.fr

Les dysfonctionnements érectiles Tout homme peut, un jour, lérection normale est sujet à des pannes sexuelles. On parle alors de dysfonctionnement érectile.

Je ne bande plus, les troubles de l'érection

Et chez la femme? Pourtant, celle-ci se produit également dans la sexualité féminine. Article réalisé sous la direction du Dr Gautier Vandenbossche Date de publication :

Voir aussi